Affaires, Histoire, Lieux

Bonne question: Une rôtisserie sur la rue Labelle? Le Coq d’Or ou le 314?

Une bonne question d’un lecteur de TopoLocal:

Publicité

Dans les années 1970, dans mes souvenirs il y avait une rôtisserie sur la rue Labelle dans les alentours de l’adresse 300. Je voulais juste voir si vous avez des infos sur ça..

-Daniel

Bonne question Daniel! Voici le début d’une réponse:

Services locaux

Le 300 Labelle correspond aujourd’hui à un terrain vague situé à l’angle des rues Labelle et Castonguay. Dans les années 1970, cette adresse était celle du journal L’Écho du Nord, disparu depuis. On trouvait à l’époque au sous-sol du même édifice les bureaux de Télécâble Vidéotron.

Quatre restaurants à proximité du 300 viennent à l’esprit:

Du côté Ouest de la rue Labelle (le côté de la rivière), l’un d’eux s’appelait le 314 et se trouvait au… 314 rue Labelle. Cet édifice est aujourd’hui démoli et fera place prochainement à un jardin urbain.

Anecdote: le 314 a quitté cette adresse un jour pour déménager juste en face, au 315. Mais le restaurant a gardé le nom 314.  Comme si ce n’était pas déjà assez mêlant…

Publicité

Un autre, un peu plus au nord, s’appelait Miss Labelle. Ce local existe encore et abrite aujourd’hui un restaurant asiatique, La Maison Tao, qui sera exproprié et démoli ces prochains mois.

Toujours du côté Ouest, encore un peu plus au nord, on trouvait, face à la rue Parent, le Coq d’Or. C’est celui qui ressemblait le plus à une rôtisserie, comme son nom le laisse entendre.

Le Coq d’Or avait aussi au sous-sol un bar qui portait le même nom mais qu’on appelait familièrement le Coq.

C’était un rendez-vous incontournable pour les étudiants de l’époque, alors que venait de naître le Cégep de Saint-Jérôme. Le Coq d’Or, lui aussi, n’est plus. On trouve maintenant à cet endroit un amphithéâtre.

Publicité

Enfin du côté Ouest, il a existé brièvement la Brasserie Gilles Villeneuve qui appartenait au célèbre coureur automobile. L’établissement s’est aussi appelé la brasserie Broubouf, un établissement qui a appartenu en partie au hockeyeur jérômien Robert Guindon, qui a joué avec les Red Wings de Detroit et les Jets de Winnipeg.

Là aussi l’édifice a été démoli, et sert aujourd’hui de stationnement pour la Caisse Desjardins de Saint-Jérôme.

Vous avez une question?

Si vous avez une question pour TopoLocal, n’hésitez pas. Écrivez-nous à topo@topolocal.ca ou laissez un message sur notre boîte vocale au 450-823-1863.

Publicité

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre, ou au moins vous donner une bonne piste

>

Send this to a friend