Affaires, Incidents, Topos

L’Écho du Nord ferme

Le numéro du 24 février 2015 de L'Écho du Nord sera le dernier.

Le plus vieux journal hebdomadaire de Saint-Jérôme, L’Écho du Nord, ferme ses portes. Le numéro distribué cette semaine était le dernier de ses 80 ans d’existence.

Publicité

La nouvelle a été annoncée aux employés mardi matin le 24 février. Ils seront tous mis à pied. Le journal employait une huitaine de personnes, de même que des collaborateurs à la pige.

L’Écho du Nord était relié de très près au Groupe JCL, qui publie des journaux à Saint-Eustache, et qui a été fondé par Jean-Claude Langlois. Le petit-fils de M. Langlois, Pierre-Marc Langlois, était d’ailleurs l’éditeur de L’Écho du Nord.

Deux marchés sans compétition

Il se crée donc deux nouveaux marchés régionaux où les annonceurs auront une seule option publicitaire dans l’imprimé. Car exactement au même moment où la fermeture de L’Écho du Nord laisse TC Média sans compétition dans le marché de la publicité imprimée à Saint-Jérôme, le groupe JCL se retrouve pour sa part sans compétition à Sainte-Thérèse!

Services locaux

Effectivement, TC Média, qui bénéficiera de la fermeture de L’Écho du Nord à Saint-Jérôme, a vendu au Groupe JCL le journal Le Courrier, de Sainte-Thérèse/Blainville, dont le Groupe JCL annonce déjà la fermeture.

«Une coïncidence», dit l’éditeur Pierre-Marc Langlois, qui explique la fermeture de L’Écho du Nord en disant que le journal n’était pas rentable. «C’est malheureux», dit-il, reconnaissant que la transaction survient au même moment où le Groupe JCL achète un journal de Sainte-Thérèse. «On a pris une décision économique, il n’y a pas de lien entre les deux», a-t-il conclu.

>

Send this to a friend