Histoire, Personnes, Sports

Un déjeuner de jeunes champions qui ont passé la soixantaine

En 1964, l'équipe des petites ligues de baseball de Saint-Jérôme se rend disputer le championnat du nord-est de l'Amérique du Nord à Rome, dans l'état de New-York. Jacques Charbonneau ( à gauche ) est recruté pour conduire l'autobus scolaire prêté par Roland Godard. Se joignent à lui le lanceur gaucher François St-Michel et le receveur Yves Saint-Pierre, heureux de poser ensemble 54 ans plus tard.

Les sourires sont presque plus larges que les visages. Un groupe d’hommes d’un âge respectable déjeune en rigolant. Assis à une longue table, les conversations se déroulent à 4 ou 5 personnes à la fois, comme on le fait toujours dans ce genre de rencontre. Tour à tour, ils enchaînent les souvenirs d’enfance et de jeunesse.

Publicité

Ils se sont presque tous connus alors qu’ils étaient des ti-culs. Parfois adolescents ou jeunes adultes. Ils ont joué ensemble, l’un contre l’autre, joué dans des matchs hautement «sérieux» et joué dans les ligues récréatives.

Il n’y a personne ici qui peut exagérer ses exploits sportifs. Non pas parce qu’il n’y a pas d’exploits, mais parce que dans l’entourage, tout le monde a vu les moments héroïques, mais tout le monde a aussi vu des retraits sur trois prises, des balles échappées, des crises faites aux arbitres, etc.

Et entre sportifs, on respecte les bons coups, mais on ne rate jamais une occasion de se taquiner en rappelant les faux pas. Même les arbitres sont là pour dire, 50 ans plus tard, que leur décision, comme toujours, était la bonne.

De toute manière, ce qu’ils fêtent, ce ne sont pas tellement des championnats ou des trophées, mais des longues et durables amitiés. Chacun, même si certains ne se sont pas vus depuis des décennies, entame d’ailleurs la conversation comme s’ils s’étaient vus il y a cinq minutes.

Publicité

Et les sourires s’élargissent encore.

«Puncho» Therrien et Yves Saint-Pierre

Pierre Puncho Therrien, un ancien sportif jérômien lui-même et lutteur à une autre époque, a créé un groupe Facebook afin de réunir tous ceux qui se souviennent des heures de gloire des anciennes équipes jérômiennes, autant dans le baseball que le hockey. Avec l’appui d’Yves Saint-Pierre et de quelques autres, ils ont voulu rassembler cette «ligue du vieux poêle» de sportifs de Saint-Jérôme.

De fil en aiguille, le groupe a commencé à se réunir de façon occasionnelle, lors de déjeuners du dimanche matin. 

Les souvenirs des petites ligues à Saint-Jérôme, le premier lancer au terrain Kinsmen et plusieurs autres anecdotes fusaient de toutes parts le 8 octobre, alors que le groupe se rassemblait au restaurant Mike’s de Saint-Antoine, dont le propriétaire Normand Vézeau appartient sans l’ombre d’un doute à la liste.

Services locaux

Organisateurs, joueurs, instructeurs, arbitres, bénévoles, la plupart ont tous passé plusieurs années de leur vie dans des organismes sportifs de toutes sortes. Évidemment, compte tenu de l’âge des principaux intéressés, c’est surtout le hockey et le baseball qui sont à l’honneur.

Le groupe récidive bientôt, probablement, nous a-t-on dit, pour réunir les joueurs, partisans et responsables des Alouettes de Saint-Jérôme, l’équipe de hockey junior qui a évolué dans les débuts de la LHJMQ. Parions qu’il se racontera des souvenirs de Guy Lafleur sur la patinoire de l’aréna Melançon…

Les Cardinaux de Saint-Jérôme, les Alouettes de la ligue junior majeure, les petites ligues de baseball mais aussi la Ligue de hockey du Moyen-Âge et le Ligue de balle-molle Ouimet font partie des souvenirs éternels qui réunissent cette joyeuse bande, redevenus, le temps d’un déjeuner, de jeunes et intrépides champions de toutes sortes.

Le club des 80

Comme ils le faisaient à l’époque du sport mineur, les amis sportifs se sont regroupés par groupe d’âge pour les photos. Le club des 80 ans et plus comprend Yvon Godon et Jacques Charbonneau à l’avant, ainsi que Roy Vosburg, Jean Bellemare et André Filiatrault.

Le club des 70

Dans la catégorie des 70 ans et plus, à l’avant: Normand Piché, Robert Rioux et Normand Martin, ainsi que Ghislain Martin, Robert Plouffe, Dick Gray, Claude Martin, Jean Langevin, Robert Forget, Bernard Brunet, Pierre Raymond, Laurent Proulx et Michel Martin.

Le club des 60

L’aile jeunesse: les 60 ans et plus. Assis devant se trouvent Alain Plouffe, Pierre Therrien et François St-Michel, et à l’arrière se trouvent Yves Saint-Pierre, Robert Ratelle, Charles Labelle, Pierre Raymond, Jean-Paul Nadon et Michel Corbeil.

Et un groupe d’arbitres!

Les arbitres: on retrouve à l’avant Dick Gray en compagnie de Bernard Brunet et Alain Plouffe, qui cette fois a choisi de fermer les yeux(!) et à l’arrière Robert Rioux et Jacques Charbonneau.

Publicité

Send this to a friend