Opinions, Personnes, Politique

Le maire de Saint-Jérôme répudie la conseillère qui a quitté son parti

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, lors de l'assemblée du conseil municipal le 20 février 2018.

Le maire de Saint-Jérôme et chef du parti qui porte son nom a envoyé aux médias un communiqué portant le logo de Vision Saint-Jérôme et titré avec une citation: «Des allégations inacceptables et mensongères de la conseillère municipale Johanne Dicaire». Nous le reproduisons ici. Le maire affirme que Mme Dicaire l’insulte et ment à son propos, sans toutefois préciser ce qui n’est pas vrai dans ce qu’elle affirme. Depuis le 11 avril, nous tentons de parler de vive voix avec le maire de Saint-Jérôme pour obtenir des réponses à plusieurs questions concernant la gestion interne du parti politique qu’il dirige, notre prochain rendez-vous est prévu le mardi 12 juin.

Publicité

Fort d’un mandat majoritaire à l’élection municipale de novembre 2017, je me dois comme premier magistrat de la ville de rectifier immédiatement les allégations inacceptables et mensongères de la conseillère municipale Johanne Dicaire.

En aucun temps, je ne laisserai madame Dicaire calomnier à mon sujet et essayer de nuire à ma crédibilité et à ma réputation pour servir ses fins personnelles. Les propos de madame Dicaire ne sont qu’une série d’insultes, d’affirmations gratuites sans aucune substance. Aucune de ses allégations ne se rapporte aux principes de gouvernance de la ville.

Concernant sa demande de conserver ses responsabilités au sein des commissions municipales ou de tout autre comité, je m’en remets à la décision de mon caucus.

Les principes d’éthique et de gouvernance de ma formation politique reposent avant tout sur le profond respect des personnes et sur une intégrité irréprochable. Des principes que de toute évidence madame Dicaire ne semble pas connaître en insultant publiquement ma personne ainsi que plusieurs membres de mon équipe.

Publicité

Madame Dicaire a eu le support de toute mon équipe et de moi, personnellement, comme aucun conseiller municipal ne l’a jamais eu depuis 2013. Des centaines d’heures de rencontres en privé, passées à sa demande, afin de nous assurer que madame Dicaire comprenne bien tous les  dossiers. Un service qui lui fut toujours offert avec plaisir et disponibilité, à sa convenance.

Dans un tel contexte, en aucun temps, je vais laisser madame Dicaire prétendre que mon administration a envisagé un seul instant de manquer de transparence. Cette manœuvre politique de très mauvais goût démontre clairement que madame Dicaire a pris la bonne décision en quittant ma formation politique.

Les citoyens et citoyennes de Saint-Jérôme ont décidé lors de la dernière élection de novembre 2017 de nous redonner un appui hors du commun grâce à nos nombreuses réalisations.

Je prends de plus l’occasion de rappeler mon engagement comme politicien, un engagement qui me force parfois à prendre des décisions difficiles mais responsables. Dans tous les cas, nous devons toujours gouverner en laissant de côté nos ambitions personnelles pour être au service de l’État.

Services locaux

Le développement de notre capitale régionale et le devoir d’en assurer sa pérennité doit primer sur tout. Notre volonté ferme de laisser aux générations futures un milieu de vie remarquable et d’assurer aux générations actuelles un futur rassurant et inspirant doit constamment être au centre de nos préoccupations.

Le bilan de notre gouvernance depuis 2013 est sans équivoque, gel de taxe depuis cinq ans, baisse de la dette de la ville, contrôle méticuleux des dépenses, création du BIPA, investissements records dans nos infrastructures, création du Quartier des Arts et du Savoir, déploiement de grands parcs régionaux comme le Lac Jérôme et le parc multisports, ouverture du Théâtre Gilles Vigneault et du nouvel aréna régional. Nous pourrions poursuivre longuement avec, notamment, l’introduction des bacs bruns à venir et la construction d’un nouvel écocentre. Le plan stratégique 2020 est un bel exemple de cette vision à long terme de mon administration.

En terminant, toute mon administration et moi allons continuer de poursuivre nos réalisations et laisser madame Dicaire faire de la petite politique partisane.

Mes procureurs et moi déciderons de la suite des choses concernant madame Dicaire et sa série d’accusations mensongère ainsi que sa tentative d’atteinte à ma réputation.

Publicité

Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme

TopoLocal
Commentaires, informations, erreurs? Écrivez à topo@topolocal.ca, en toute discrétion. Les articles qui portent la signature de TopoLocal contiennent des informations provenant de sources officielles et/ou fiables. Ils ont été traités par notre service d'information pour qu'ils soient clairs et faciles à lire.

Send this to a friend