Politique

Le maire Maher manipule la démocratie à Saint-Jérôme, selon Nathalie Lasalle

Encore une fois à la séance du 15 janvier, le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher a ignoré le droit de parole de la conseillère Nathalie Lasalle, sachant très bien qu’elle voulait s’opposer à une de ses propositions.

Publicité

La conseillère a décidé de porter plainte au ministère des Affaires municipales.

La conseillère accuse le maire de manipuler les procédures afin de l’empêcher de s’opposer à une nouvelle taxe de 95$ par unité d’habitation incorporée au budget de 2019.

« Depuis quelques séances, Stéphane Maher manipule carrément les règles, afin de neutraliser et museler les conseillères qui tentent de s’objecter à ses résolutions. »

Services locaux

« Lors de la proposition 2.10, immédiatement après que le maire ait demandé un proposeur, j’ai demandé un droit de parole afin d’expliquer mon point de vue et demander le vote. Stéphane Maher a cavalièrement refusé de m’entendre et a prétexté que la résolution avait été votée, ce qui est faux et illégal», dit Nathalie Lasalle.

La vidéo qui suit donne raison à Nathalie Lasalle. Le maire Maher ignore la demande de parole de Nathalie Lasalle et l’informe avec empressement que la résolution est «votée».

Le même stratagème qu’en novembre dernier

Une situation similaire a eu lieu en novembre. « Il a d’ailleurs déjà utilisé cette façon de faire pour nommer un conseiller municipal comme pro-maire permanent. Ça va à l’encontre de la pratique courante, du bon sens, et ça ne respecte pas non plus la parité hommes-femmes, valeur qu’il disait pourtant défendre. C’est du jamais vu depuis mon arrivée au conseil en 2013. »

Publicité

Depuis la séance de novembre, Stéphane Maher invente à sa guise des procédures, rendant les assemblées de conseil clownesques », dit-elle.

«La réputation de tout le conseil est entachée»

« C’est la réputation de tout le conseil de ville qui est entachée par ces manœuvres antidémocratiques du maire Maher. D’ailleurs, même les citoyens présents s’en disent offusqués. »

Gilles Robert nommé maire suppléant 6 ans de suite: du « favoritisme »

« Depuis l’élection de Vision St-Jérôme en 2013, le poste de pro-maire est toujours occupé par la même personne, Gilles Robert. »

« Au cours de la séance du conseil municipal de novembre, j’ai tenté de proposer qu’il y ait une rotation à la pro-mairie qui respecterait la parité, si chère à Stéphane Maher lorsqu’il était en campagne. Peine perdue, le maire Maher a manipulé encore une fois les débats et Gilles Robert a conservé son poste au détriment des principes d’égalité. »

Gilles Robert, maire suppléant à Saint-Jérôme de façon continue depuis cinq ans.

« Dans l’ensemble des municipalités, il y a une rotation dans les nominations de pro-maire, mais il faut croire que la rémunération supplémentaire que procure ce titre et qui est doublée depuis février 2018 incite MM. Maher et Robert à fermer les yeux sur un principe d’équité élémentaire», ajoute Nathalie Lasalle.

Publicité
La conseillère Nathalie Lasalle estime que la façon dont Stéphane Maher dirige les assemblées du conseil est une bouffonnerie.

La conseillère affirme qu’elle a donc déposé sa plainte « en raison de ce geste de favoritisme honteux et des manipulations de procédures pratiquées par Stéphane Maher lors des trois derniers conseils ».

>

Send this to a friend