Michaud en liberté, Opinions, Santé

De l’ordinaire du pot, cette drogue de tous les jours

Si vous permettez, on va essayer de parler de marijuana sans s’énerver. C’est de circonstance parce que le 17 octobre est une journée historique alors que le cannabis passe du bon côté de la loi partout au Canada.

Publicité

Je vous propose qu’on se calme d’abord le pompon avec l’historique. Je vous invite, pour y réfléchir, à vous souvenir du bogue de l’an 2000, alors que, du jour au lendemain, il ne s’est passé… absolument rien!

Évidemment, les adresses de livraison vont changer. Une industrie qui était cachée sera visible. Et les gouvernements vont avoir une nouvelle source de revenus de taxation.

Mais la vie de tous les jours, celle des gens comme vous et moi? Zéro. Depuis fort longtemps, les gens dans notre société qui désirent se procurer de la marijuana le font sans difficulté.

Il y a des dangers

C’est indiscutable: il y a des dangers à consommer du cannabis. Comme il est évident que c’est plus dangereux pour certaines personnes que d’autres.

Publicité

Il va continuer d’y avoir des gens pour dire que cette dangereuse substance devrait être interdite et bannie. Il va continuer d’y avoir des gens qui vont gâcher leur existence en faisant des abus.

Comme l’alcool, le tabac, les voitures sport ou même le vélo de montagne, il y a des dangers réels pour ceux qui en feront un usage irresponsable.

Il se trouve que même un certain nombre de produits pharmaceutiques sont parfois prescrits de façon irresponsable.

Le bruit que ça va faire

Dans tout l’inévitable bruit qui découlera de cette transition, il y aura l’habituel empressement des politiciens à se faire du capital de sympathie avec tout ce qui fait peur aux gens. C’est un autre danger.

Services locaux

Certains vont être impressionnés par les files d’attente aux magasins de cannabis ce matin. À ceux-là, je demande d’imaginer de quoi auraient l’air les succursales de la SAQ si on les fermait pendant 10 ans pour les réouvrir, comme ça, un bon matin.

Pensez aussi au Black Friday chez Wal-Mart, ou à l’ouverture d’un Apple Store…

Il y aura aussi la querelle de juridictions, des lois inapplicables, l’intolérance, bref, l’incontournable retard de notre «système» (nos gouvernements, nos lois, nos forces policières) à s’adapter. Mais la société? Elle est déjà adaptée.

Tout cela va attirer beaucoup d’attention, mais la fenêtre médiatique va se refermer bientôt. Jusqu’au prochain sujet chaud…

Publicité

Send this to a friend