Histoire, Lieux, Politique

La MRC de La Rivière-du-Nord achète la Maison Blanche au centre-ville de Saint-Jérôme

La MRC de La Rivière-du-Nord est très fière d’annoncer l’acquisition de la Maison Prévost, aussi surnommée « La Maison Blanche » : un véritable lieu patrimonial faisant partie intégrante de l’histoire de la ville de Saint-Jérôme.

Publicité

Cette maison, érigée au coin des rues Labelle et Place du Curé-Labelle en 1891, est le véritable symbole du développement du territoire de la municipalité régionale de comté(MRC). Elle a occupé les fonctions d’Hôtel de ville, de lieu-centre des Chevaliers de Colomb, d’hospice et de centre culturel, en plus d’avoir eu une vocation résidentielle et commerciale. Cette maison est considérée comme un véritable théâtre de l’histoire d’ici.

Roger Hotte, directeur général de la MRC et Bruno Laroche, préfet de la MRC et maire de Saint-Hippolyte, signant l'acte de vente de la Maison Prévost, le 30 avril 2018, à la Maison Prévost.
Roger Hotte, directeur général de la MRC et Bruno Laroche, préfet de la MRC et maire de Saint-Hippolyte, signant l’acte de vente de la Maison Prévost, le 30 avril 2018, à la Maison Prévost. Photo fournie par la MRC de La Rivière-du-Nord

« Nous ne pouvons être plus en confiance que de savoir la Maison Prévost habitée par une organisation qui a à cœur le respect du patrimoine architectural et le développement de la région, qui saura apprécier la valeur de ce bâtiment », a souligné Martine Campeau, copropriétaire de la Société Maison Prévost.

« Nous sommes heureux que cette institution qui nous est chère devienne la propriété commune des 5 villes et municipalités de la MRC de La Rivière-du-Nord, et du fait même de ses 130 000 citoyens. Nous sommes convaincus que la MRC saura prendre soin de cette composante de l’histoire du développement des Laurentides », a quant à lui rajouté monsieur André Duchesne, aussi copropriétaire de la Société.

Publicité

« Il était important pour nous d’investir dans un lieu qui réponde à la vision de développement durable et à la mission de la MRC. Être logée dans un bâtiment de l’envergure de la Maison Prévost, faisant partie du paysage patrimonial du Québec et qui fut restauré de manière exceptionnelle par la Société Maison Prévost, est une excellente décision pour la MRC et pour l’ensemble des citoyens. Pour nous, il était tout à fait naturel et surtout stimulant d’influencer à notre tour le cours de l’histoire, à l’intérieur de ses murs », a déclaré Bruno Laroche, préfet de la MRC et maire de Saint-Hippolyte.

Rappelons que l’Hôtel de région qui appartient à la MRC de La Rivière-du-Nord sera acquis par la Ville de Saint-Jérôme, afin d’en faire son futur Hôtel de ville.

Services locaux

La MRC prévoit emménager dans la Maison Prévost vers la fin de l’été 2018.

La Maison Prévost en 1932. Photo fournie par la Société d'histoire de la Rivière-du-Nord
La Maison Prévost en 1932. Photo fournie par la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord

La Maison Prévost en 15 dates

  • 1891 : Construction de la Maison par Wilfrid Prévost.
  • 1918 : La Ville de Saint-Jérôme s’installe dans la Maison Prévost comme locataire.
  • 1922 : La Ville de Saint-Jérôme devient acquéreur de la Maison Prévost.
  • 1924 : La Ville de Saint-Jérôme déplace ses bureaux dans l’ancien palais de Justice et les Chevaliers de Colomb achètent la Maison Prévost pour y tenir leurs réunions et activités.
  • 1932 : La Maison Prévost est transformée en hospice pour les vieillards et les orphelins sous la gouverne des Sœurs Grises de la Croix d’Ottawa.
  • 1938 : La Maison Prévost retrouve sa vocation résidentielle; la famille de Charles-Auguste Lorrain s’y installe.
  • 1956 : L’Unité sanitaire du comté de Terrebonne, visant à lutter contre les maladies, s’installe dans la Maison Prévost.
  • 1978 : La Ville de Saint-Jérôme redevient propriétaire de la Maison Prévost et y fera son centre culturel tout en louant une partie de ses locaux à la Société d’Histoire de la Rivière-du-Nord.
  • 1988 : La Caisse populaire Desjardins acquiert la Maison Prévost et s’engage à la mettre à la disposition des organismes communautaires souhaitant s’y établir.
  • 1990 : La Fondation Clara-Bourgeois, le COFFRET et les Serres de Clara deviennent locataires de la Maison.
  • 2002 : La Ville de Saint-Jérôme rachète l’immeuble afin de le restaurer.
  • 2003 : La Ville de Saint-Jérôme vote un règlement décrétant des travaux de restauration, mais la décision est contestée dans l’opinion publique en raison des coûts trop élevés du projet. La même année, près de 1000 citoyens exigent la tenue d’un scrutin référendaire sur l’avenir de la Maison : la ville retire son règlement.
  • 2005 : La Maison Prévost est citée « Monument historique de la Ville de Saint-Jérôme » et est reconnue d’intérêt patrimonial au Répertoire canadien des lieux patrimoniaux et au Répertoire des biens culturels du Québec, suite à de nombreuses démarches entreprises par la Société d’Histoire de la Rivière-du-Nord.
  • 2005 : La Société Maison Prévost, appartenant à Martine Campeau et André Duchesne, devient propriétaire de la Maison Prévost. Ceux-ci occupent la maison, et surtout, la restaurent afin de lui donner son apparence d’origine. La Maison aura par la suite une vocation commerciale et sera louée comme espaces de bureaux professionnels.
  • 2018 : La MRC de La Rivière-du-Nord fait l’acquisition de la Maison Prévost.

Source : « La Maison Prévost, élément indissociable du paysage jérômien », par Suzanne Marcotte, présidente de la Société d’Histoire de la Rivière-du-Nord. Histoire Québec,  Volume 13, Numéro 2-2007).

 

Publicité

Send this to a friend