Histoire, Personnes

Me Patrick Choquette nommé juge

L’avocat Patrick Choquette du cabinet PFD Avocats a été nommé juge à la Cour du Québec.

Publicité

Son assermentation a eu lieu le vendredi 9 juin à Québec, en présence de la juge en chef Lucie Rondeau. Il siégera à la Chambre civile de Joliette. Il est nommé en même temps que Nathalie Duchesneau, à Montréal, et Peggy Warolin, à Rouyn-Noranda.

Me Choquette exerçait sa profession d’avocat depuis 1985 comme plaideur, notamment dans les domaines du droit civil et du droit commercial.

Il a piloté des dossiers complexes devant la Cour supérieure et la Cour d’appel du Québec, et rédige des mémoires devant la Cour suprême du Canada.

Services locaux

Diplômé en droit de l’Université de Montréal, il a oeuvré principalement dans le droit immobilier et de la construction, de même qu’en relations de travail.

Le juge Patrick Choquette entouré de Me Étienne Ruel, de chez PFD Avocats, de la juge en chef de la Cour du Québec Lucie Rondeau, et du juge en chef adjoint Pierre E. Audet. (Photo tirée de Facebook)

Il a été nommé, en 2006, par le gouvernement du Québec, président du Comité de discipline de l’Association des courtiers et agents immobiliers du Québec(ACAIQ) et, en 2010, vice-président du Comité de discipline de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec(OACIQ) par le ministre des Finances. Il y a siégé jusqu’en 2015.

Me Choquette s’impliquait activement dans la formation et le développement des avocats de son cabinet. Il a agi à titre de maître de stage à de nombreuses reprises, et présidait le comité de recrutement chez PFD.

Me Choquette siégeait au conseil d’administration et au comité de gouvernance de la Fondation Cité de la Santé. Il a aussi siégé au conseil d’administration ainsi qu’au conseil de direction de l’Orchestre symphonique de Laval(OSL) jusqu’en 2014.

Publicité

Une longue liste de magistrats

Me Choquette est le sixième avocat issu du cabinet PFD à devenir juge. L’ont précédé, tous à la Cour supérieure:

  • feu l’honorable Guy Mathieu en 1969
  • l’honorable André Forget en 1982, puis en 1996 à la Cour d’appel du Québec, le plus haut tribunal de la province
  • l’honorable André Rochon en 1994, puis en 2002 à la Cour d’appel du Québec lui aussi
  • l’honorable Claude Auclair en 2004
  • et l’honorable Stéphane Sansfaçon en 2011

Commentaires, informations, erreurs? Écrivez à topo@topolocal.ca, en toute discrétion. Les articles qui portent la signature de TopoLocal contiennent des informations provenant de sources officielles et/ou fiables. Ils ont été traités par notre service d'information pour qu'ils soient clairs et faciles à lire.
>

Send this to a friend