Politique

Marc Bourcier et le PQ l’emportent dans Saint-Jérôme

Marc Bourcier sur la scène du Tapis rouge, à Saint-Jérôme, avec ses nouveaux collègues députés du Parti québécois, le soir du 5 décembre 2016.

Les votes sont comptés le 5 décembre 2016 et après sept mois sans député, Saint-Jérôme aura un nouveau représentant à l’Assemblée nationale du Québec.

Publicité

C’est le candidat du Parti québécois Marc Bourcier qui l’emporte, lui qui avait été le premier à s’annoncer comme candidat, 22 jours après la démission de Pierre Karl Péladeau, alors chef du parti et député de Saint-Jérôme, le 2 mai 2016.

Le Parti québécois: gagnant

Marc Bourcier a récolté 46,23% des voix. La meilleure performance péquiste depuis Lucie Papineau. On peut conclure que c’était une victoire attendue, mais c’est aussi, surtout, une augmentation des appuis traditionnels au PQ.

Marc Bourcier semble avoir fait le plein de votes autant chez les appuis des libéraux que chez Québec solidaire, en baisse tous les deux. Néanmoins, il faut quand même dire que le PQ ne pouvait se permettre de perdre Saint-Jérôme. Candidat local bien en vue, on dira que M. Bourcier était une valeur sûre.

En 2014, Pierre Karl Péladeau avait été élu député de Saint-Jérôme avec 36,8% des suffrages. En 2012, Gilles Robert a été défait par Jacques Duchesneau, mais avait tout de même récolté 38% des votes. Gilles Robert a été élu en 2008, avec 44,3% des voix.

Publicité

Pierre Karl Péladeau était présent pour assister à la victoire de son successeur, le soir de l’élection au Tapis rouge.

pierre-karl-peladeau-marc-bourcier-elu

La Coalition avenir Québec: rendez-vous raté

Bruno Laroche a récolté 35,48% des voix. La Coalition avenir Québec avait pourtant misé gros dans cette élection. Une campagne structurée, les présences de François Legault et les attaques sans réserve contre le gouvernement Couillard n’ont pas suffi à créer la vague locale dont Bruno Laroche aurait eu besoin.

En 2014, Patrice Charbonneau avait fini deuxième derrière M. Péladeau, ne récoltant que 31% des voix. La CAQ a donc progressé dans l’élection du 5 décembre, sans atteindre le 40% des voix obtenu en 2012 lors de la victoire du candidat-vedette Jacques Duchesneau.

Services locaux

La CAQ n’existait pas en 2008, mais son ancêtre, l’ADQ, récoltait 21% des voix. En 2007 l’ADQ avait fait élire Martin Camirand. 

Le Parti libéral: un désaveu

Naömie Goyette a récolté 10,38% des voix. On peut conclure que le parti de Philippe Couillard a reçu un message qui ressemble à rien de moins qu’un désaveu de son gouvernement.

En 2014, Armand Dubois avait récolté 20% des voix, terminant au 3e rang. En 2012, les libéraux avaient fait encore pire, le candidat Marc Bustamante recevant à peine 12,5% des voix. En 2008, Jacques Gariépy, aujourd’hui maire de Saint-Sauveur, avait reçu 29% des votes.

Québec solidaire: un net recul

Marcel Gosselin a récolté moins de 5% des voix. Le temps dira si certains militants de QS commenceront à craindre que leur parti se noie dans la convergence souverainiste. Après avoir progressé depuis trois élections, le vote de Québec solidaire à Saint-Jérôme subit un premier recul en une décennie.

Publicité

En 2014, Vincent Lemay-Thivierge terminait au 4e rang avec 10,8% des voix. En 2012, le même candidat avait eu un peu plus de 7% des voix. Ajoutons que cette fois-ci, Lemay-Thivierge appuyait Marc Bourcier. En 2008, Lise Boivin avait eu 3,2% des suffrages.

Une faible participation

Le taux de participation est bas, comparé à la dernière élection dans Saint-Jérôme, qui avait fait élire Pierre Karl Péladeau du Parti québécois avec une majorité de près de 2000 voix sur le candidat de la Coalition avenir Québec, Patrice Charbonneau.

Cette année, à peine 34% des électeurs éligibles sont allés voter, soit 11% au vote par anticipation et 23% le jour du 5 décembre. Le taux de l’élection de 2013 s’élevait à plus de 65%.

Il y avait 58 958 personnes habiles à voter sur les listes finales après révision. C’est dire qu’un peu plus de 20 000 personnes se sont rendues aux urnes.

Publicité

Longue campagne pour certains

Après une campagne électorale qui aura duré un mois, et tout un été pour au moins deux des candidats qui s’étaient dévoilés tôt, c’est donc Marc Bourcier qui sera le nouveau député de Saint-Jérôme.

Sa tendance victorieuse s’est révélée dès le dévoilement des premiers résultats. Avec 61 bureaux de vote dépouillés sur 212, Marc Bourcier avait déjà une confortable avance de 400 voix, vers 21h.

À 21h25, la majorité du péquiste s’était maintenue avec les résultats de 138 bureaux de votes, plus de 10 000 bulletins valides dépouillés.

Les résultats de fin de soirée sont ici.

Services locaux

Il y a eu des affiches des candidats à l'élection partielle dans Saint-Jérôme tout le mois de novembre, comme celles-ci sur la rue Parent, le 3 novembre 2016.

TopoLocal
Commentaires, informations, erreurs? Écrivez à topo@topolocal.ca, en toute discrétion. Les articles qui portent la signature de TopoLocal contiennent des informations provenant de sources officielles et/ou fiables. Ils ont été traités par notre service d'information pour qu'ils soient clairs et faciles à lire.

Send this to a friend