Lieux, Politique

L’édifice Athanase-David démoli au printemps

Dominant la rue De Martigny de ses sept étages depuis plus de 40 ans, l’édifice Athanase-David ne sera bientôt plus qu’un souvenir.

Publicité

Les travaux de démolition de l’immeuble ont récemment commencé, à la suite de la relocalisation de tous les services gouvernementaux qui s’y trouvaient dans deux nouvelles tours à bureaux, construites ces dernières années à Saint-Jérôme.

C’est la société Delsan qui a obtenu le contrat de démolition du bâtiment, au prix de 1,9 M$. Spécialisée dans ce domaine, cette entreprise a réalisé dans le passé plusieurs projets d’envergure, dont le démantèlement de l’ancienne aérogare de Mirabel.

Non, vous ne verrez pas l’immeuble imploser!

Cet automne et cet hiver, les travaux se concentreront à l’intérieur de l’édifice, avec entre autres l’enlèvement des résidus d’amiante et la démolition des cloisons. C’est au début du printemps que la machinerie lourde s’emploiera à démolir progressivement l’imposante structure de béton. Non, vous ne verrez pas l’immeuble s’effondrer par implosion!

Selon la Société québécoise des infrastructures (SQI), propriétaire du bâtiment, toute l’opération s’effectuera de façon écologique, avec la récupération et le recyclage des matériaux, comme l’acier de structure.

Publicité

Une fois le terrain libre, celui-ci sera transformé en stationnement et comportera un aménagement paysager. L’ensemble du projet devrait être terminé avant la fin de l’an prochain.

L’édifice Athanase-David, du nom d’un ancien député de Terrebonne et ministre libéral du début du XXe siècle, était l’un des plus imposants immeubles de Saint-Jérôme lors de sa construction au milieu des années 1970. Au fil des ans, il a abrité les bureaux de nombreux services gouvernementaux. Ces dernières années, quelque 450 personnes y travaillaient.

Image aérienne de l'école Mgr-Frenette et du terrain vacant après l’incendie du vieux collège, là où se trouvent aujourd’hui le palais de justice et l’édifice Athanase-David à Saint-Jérôme.
Image aérienne de l’école Mgr-Frenette et du terrain vacant après l’incendie du vieux collège, là où se trouvent aujourd’hui le palais de justice et l’édifice Athanase-David à Saint-Jérôme.

450 employés gouvernementaux relocalisés

Il aurait normalement dû avoir une vie plus longue mais, au début de 2015, d’inquiétants problèmes de structure avaient amené la SQI à décider de le démolir. Du même coup, la société immobilière gouvernementale annonçait la construction de deux nouveaux immeubles à bureaux pour relocaliser les services en question.

Une partie d’entre eux, dont le bureau régional de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail(CNESST) – l’ancienne CSST – ont déménagé en 2017 dans le nouvel immeuble de cinq étages érigé rue Latour au centre-ville, dans le cadre d’un partenariat public-privé de 16,7 M$ sur 15 ans.

Services locaux

Quant aux autres services, notamment ceux en lien avec le domaine judiciaire, ils logent depuis cet été dans un autre bâtiment moderne érigé derrière le palais de justice, auquel il est d’ailleurs directement relié. Cette seconde phase du projet, incluant certains réaménagements au palais de justice, ont nécessité un investissement de 42,5 M$.

Chose certaine, peu de Jérômiens s’ennuieront de l’édifice Athanase-David qui, avec son allure d’un bunker de béton sans personnalité, n’était pas un modèle d’architecture…

Publicité
Henri Prévost
Journaliste d'expérience, Henri Prévost couvre Saint-Jérôme et les Laurentides depuis 40 ans.

Send this to a friend