Politique

Le Bloc québécois réunifié avec le retour des députés de Québec debout

Rhéal Fortin le 19 octobre 2015, le soir de son élection à titre de député de Rivière-du-Nord. Dans les jours qui ont suivi, il est devenu chef par intérim du Bloc québécois à la suite du retrait de Gilles Duceppe. Il a par la suite quitté le parti pour finalement y revenir.

Le député de Rivière-du-Nord Rhéal Fortin a annoncé le 17 septembre que l’aventure de Québec debout était terminée. «Tous les éléments que nous voulions défendre avec Québec debout sont aussi devenus des priorités pour le Bloc québécois», nous a dit M. Fortin.

Publicité

Le parti formé au printemps par des députés du Bloc qui ne toléraient plus la chef Martine Ouellet sont de retour, trois mois après le départ de Mme Ouellet qui avait obtenu l’appui de 32% des membres du parti lors d’un vote de confiance au début juin.

C’est Mario Beaulieu, le chef intérimaire du Bloc depuis ce temps, qui a annoncé conjointement avec M. Fortin que les dix députés souverainistes élus à Ottawa étaient de retour au sein de la même formation politique et qu’ils seront unis pour l’élection prévue le 21 octobre 2019.

À un an des élections, on se retrouve donc avec sensiblement les mêmes personnes qui représentaient ce parti résolument québécois à Ottawa avant les élections de 2015.

«Ce n’est plus le même Mario Beaulieu qui est à la tête du parti. On a tous évolué dans ce processus, mais nos priorités sont désormais les mêmes: défendre les intérêts du Québec à Ottawa, soutenir les consensus de l’Assemblée nationale du Québec, accompagner le peuple québécois vers l’indépendance et accroître l’influence du Québec dans les décisions à Ottawa.»

Publicité

Le député termine en disant qu’il n’est pas dans ses cartons de se présenter à la chefferie de ce Bloc québécois refondé et qu’il espère voir des candidatures fortes émerger. «Je suis convaincu que d’ici l’automne prochain, on va offrir aux gens une voie plus qu’intéressante pour défendre le Québec à Ottawa.»

Send this to a friend