Affaires, Santé

Bientôt une clinique de radiologie, mais peut-être pas à l’endroit prévu

Les travaux d’un nouveau CHSLD public-privé de 96 places et d’une clinique médicale avancent à grands pas sur les anciens terrains de Cascades, au sud du boulevard J.-B.-Rolland à Saint-Jérôme. Il semble toutefois que le laboratoire d’imagerie médicale (LIM) qui était prévu dans cette clinique se réalisera ailleurs.

TopoLocal avait révélé il y a un an que la clinique du groupe Médifice, alors prévue à côté du CHSLD, pourrait inclure un tel centre de radiologie, un service fort attendu par la population jérômienne.

En juillet, le ministère de la Santé a effectivement donné une autorisation en ce sens au docteur Jean-François Guité, un radiologiste de l’hôpital lié à la firme ILLUD Imagerie Médicale. Et l’adresse associée à cette autorisation est bien celle de la clinique de Médifice, dont la construction a débuté cet automne.

Publicité
Le paysage a beaucoup changé au bord de la rivière au cours de la dernière année.
Le paysage a beaucoup changé au bord de la rivière au cours de la dernière année.

Une autre clinique en bordure de la 15?

Or, l’entente prévue entre Médifice et le docteur Guité ne s’est toujours pas concrétisée, et semble se trouver dans une impasse. Le médecin et son groupe envisageraient plutôt d’installer le centre d’imagerie médicale dans une autre nouvelle clinique, prévue en bordure de l’autoroute 15 par Guimond Construction, à qui l’on doit déjà l’immeuble à bureaux La Tour Saint-Jérôme à cet endroit.

«Je ne comprends pas comment on en est arrivés là», se désole le président de Médifice, Marcel Landry, sans trop s’étendre sur les causes du litige. M. Landry dit même craindre que cette situation mette en péril l’autorisation de LIM émise pour le territoire de Saint-Jérôme.

Selon le promoteur, la clinique qu’il construit présentement est pourtant l’endroit idéal pour implanter le centre d’imagerie médicale, à deux pas de l’hôpital où un véritable pôle santé prend forme depuis quelques années.

De plus, l’occupation des autres locaux du bâtiment est déjà assurée, avec la relocalisation à cet endroit de la Clinique médicale Saint-Antoine, ainsi qu’un centre de médecine sportive, une clinique d’orthopédie, des physiothérapeutes, un laboratoire d’orthèses-prothèses, une pharmacie et une «mini-urgence» pour les cas moins graves.

Publicité
La structure qui devait accueillir le laboratoire d'imagerie médicale offrira aussi d'autres services médicaux, en bordure du boulevard J.-B.-Rolland et voisine de l'hôpital.
La structure qui devait accueillir le laboratoire d’imagerie médicale offrira aussi d’autres services médicaux, en bordure du boulevard J.-B.-Rolland et voisine de l’hôpital.

«C’est clair qu’il y en aura un»

Joint par TopoLocal, le docteur Jean-François Guité s’est montré hésitant à commenter le dossier, préférant attendre le dénouement des démarches en cours. Selon lui, le fait que le projet se réalise à un endroit ou l’autre n’a pas d’incidence pour la population. «Mais c’est clair qu’il y aura un laboratoire d’imagerie médicale à Saint-Jérôme, en collaboration avec les médecins de l’hôpital», assure le docteur Guité.

Celui-ci insiste par ailleurs sur le fait que, même si le projet est financé par des intérêts privés, il s’agira d’un « service public », une nuance qui est souvent mal comprise, admet-il. Une fois le projet ficelé, au début de 2018, le médecin prévoit informer les médias de tous ses tenants et aboutissants.

Selon les informations fournies par Gabriel Dutil, vice-président du développement pour Guimond Construction et associé au projet, la clinique prévue en bordure de la 15 offrira 60 000 pieds carrés d’espace à caractère médical. Elle sera accessible en transport en commun et comptera 230 places de stationnement.

Un service de navette entre l’hôpital et cette future clinique est aussi dans les plans. En plus de la radiologie, on y offrirait une pharmacie, un groupe de médecine familiale et des ophtalmologistes.

Au CISSS des Laurentides, on indique ne pouvoir donner plus d’information sur ce dossier puisqu’il s’agit d’initiatives privées. «Nous nous réjouissons de tous les projets qui, en bout de ligne, permettront d’offrir plus de services à la population de la région», précise la porte-parole Myriam Sabourin.

Publicité

Même son de cloche du côté du député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier, visiblement au fait des rebondissements dans ce dossier. Il n’en aurait pas moins préféré que ce centre de radiologie voit le jour dans le réseau public, craignant certaines limites de l’accès à ses services dans une clinique privée.

Le chantier de la Tour Saint-Jérôme en janvier 2017. C'est sur le terrain voisin qu'on aménagerait un autre édifice pour le laboratoire d'imagerie médicale.
Le chantier de la Tour Saint-Jérôme en janvier 2017. C’est sur le terrain voisin qu’on aménagerait un autre édifice pour le laboratoire d’imagerie médicale.

Demande de relocalisation

Au ministère de la Santé, on confirme (sans identifier le docteur Guité) que le détenteur de l’autorisation a déposé une demande de relocalisation du projet de LIM. «Cette demande est en cours d’analyse», ajoute la porte-parole Marie-Claude Lacasse.

Celle-ci précise que le requérant dispose d’un an pour réaliser le projet. De plus, l’autorisation d’implanter le LIM ne constitue qu’une première étape, puisqu’un permis d’opération doit ensuite être émis.

Pour sa part, la Ville confirme qu’un promoteur a entrepris des «démarches formelles» auprès de l’administration municipale en vue d’implanter une clinique médicale en bordure de la 15.

Le nouveau CHSLD ouvrira au printemps

Rappelons qu’en plus de sa clinique médicale, Médifice complète actuellement la construction du nouveau CHSLD voisin, qui sera exploité par le Groupe Santé Arbec, dans le cadre d’un partenariat public-privé. Ce sont 96 lits pour personnes âgées et patients de longue durée qui s’ajouteront le printemps prochain dans le grand Saint-Jérôme.

L’établissement ouvrira à peu près en même temps qu’un autre CHSLD construit à côté de l’hôpital, dont les 212 lits ne constitueront toutefois pas un ajout de services. Ils remplaceront en effet ceux déjà occupés à L’Auberge Saint-Jérôme et au Centre d’Youville, deux établissements vétustes qui se verront confier une nouvelle vocation.

Henri Prévost
Journaliste d'expérience, Henri Prévost couvre Saint-Jérôme et les Laurentides depuis 40 ans.

Send this to a friend