Lieux, Politique

L’Hôtel de ville de Saint-Jérôme déménage à l’Hôtel de région

Une affiche à changer et Saint-Jérôme aura un nouvel hôtel de ville. Les assemblées du conseil municipal y ont déjà lieu depuis quelques années.

Saint-Jérôme ira finalement de l’avant avec son intention d’installer le bureau du maire, entre autres, dans l’édifice actuel de la Municipalité régionale de comté(MRC) de la Rivière-du-Nord, ou plutôt l’Hôtel de région, de son appellation officielle. Les dates ne sont pas encore connues, mais les décisions officielles seront prises dans la semaine du 18 décembre.

Publicité

Le projet date de quelques années déjà. Dès 2013, le parti Vision Saint-Jérôme, devenu aujourd’hui le parti Équipe Stéphane Maher – Vision Saint-Jérôme, avait annoncé que la Ville voulait devenir propriétaire de son hôtel de ville plutôt que de payer un loyer.

Le lieu actuel de l’hôtel de ville, un édifice situé au 10 rue Saint-Joseph, appartient à la firme Landco, qui affiche déjà le 3e étage comme un espace à louer.

Le 10 rue Saint-Joseph, propriété de la compagnie Landco, a été construit avec l’idée d’accueillir des locaux commerciaux au rez-de-chaussée et des bureaux aux étages.

La MRC souhaiterait rester au centre-ville

Même si le préfet de la MRC Bruno Laroche a répondu à TopoLocal que le projet n’a rien d’officiel, il a néanmoins reconnu que des pourparlers sont actuellement en cours en vue d’une solution qui serait «gagnant-gagnant» pour les deux organismes. Le décision sera officialisée lors de l’assemblée du conseil municipal de Saint-Jérôme le mardi 19 décembre. La MRC, pour sa part, tiendra une assemblée à ce sujet le lendemain.

On sait que la MRC avait construit l’hôtel de région à l’origine en misant sur les revenus locatifs de plusieurs organismes. La Conférence régionale des élus(CRÉ), le Centre local de développement(CLD), ainsi que d’autres organismes régionaux, dont le CISSS et le CLSC, et même le ministère des affaires municipales y ont occupé des locaux au fil des ans.

Avec la disparition de bon nombre de ces organismes et des centralisations dans d’autres cas, la MRC, dont le rôle est essentiellement de permettre la collaboration entre les villes de la région dans des domaines aussi variés que l’évaluation municipale, le transport en commun, la culture, l’aménagement du territoire et le développement durable, ne souhaitait pas devenir un locateur d’espaces.

Publicité

En revanche, le préfet Bruno Laroche a néanmoins confirmé que la MRC, advenant que le projet se concrétise, entend bien rester au centre-ville de Saint-Jérôme.

La MRC quitterait son édifice actuel mais a l’intention de rester au centre-ville de Saint-Jérôme.

Une belle option pour l’UQO?

Quant au 10 rue Saint-Joseph, même si personne n’avance de projets pour l’instant, il est permis de croire que l’Université du Québec en Outaouais, dont le campus de Saint-Jérôme est situé juste en face, pourrait éventuellement avoir de l’intérêt pour l’édifice puisque l’université occupe déjà des locaux temporaires situés du côté Ouest de la rue Labelle.

Le campus de l’Université du Québec en Outaouais.

Publicité
Charles Michaud
Cofondateur de TopoLocal, Charles Michaud a consacré 35 ans ans de sa vie professionnelle à l'information locale et régionale. On peut lui écrire à cm@topolocal.ca.

Send this to a friend