Incidents, Politique

Les policiers de Saint-Jérôme affichent des X sur leurs véhicules

Depuis le matin du 5 octobre, des véhicules du Service de police de la Ville de Saint-Jérôme portent des X de ruban adhésif vert ou rose sur les portières.

En fait, les croix de ruban sont apposées sur les armoiries du service, qui représentent un lion armé entouré de feuilles d’érable et de bouleau.

C’est une façon symbolique de démontrer la lenteur des négociations de leur convention collective, échue depuis le 31 décembre 2016, nous explique le président de l’Association des policiers de Saint-Jérôme, Claude Traversy. «La négociation est encore ouverte mais nous ne sommes pas satisfaits des offres actuelles», dit-il.

Publicité
Une véhicule de patrouille marqué d'un X, à proximité de la rue Saint-Georges à Saint-Jérôme, le 5 octobre 2017.
Une véhicule de patrouille marqué d’un X, à proximité de la rue Saint-Georges à Saint-Jérôme, le 5 octobre 2017.

Lors d’une assemblée générale tenue mercredi soir, les 100 membres présents(sur 130 au total) ont voté unanimement pour l’application de ce moyen de pression. «Selon nos chiffres, Saint-Jérôme est la ville la plus criminalisée au Québec et c’est aussi le service de police le moins bien rémunéré, pas seulement en terme de salaire, mais aussi pour les congés, bonis et vacances», explique M. Traversy.

Du côte de la Ville de Saint-Jérôme, le maire Stéphane Maher ne fera pas de commentaires à propos de ce moyen de pression. «On a une très bonne relation avec nos policiers et je garde confiance qu’on va s’entendre.»

Les deux parties s’entendent aussi sur un autre aspect: le service aux citoyens. «On va continuer de garantir le service à la population et de faire notre travail», conclut M. Traversy.

Publicité
Louis-Xavier est journaliste et fondateur de TopoLocal. Il veut offrir aux gens un média local basé sur l'information. Vous pouvez le joindre à lxm@topolocal.ca ou au 450-848-1243, en toute confidentialité avec l'application Signal Private Messenger.

Send this to a friend