Culture, Personnes, Politique

Étincelles politiques pour le 23 juin, pas de discours à Saint-Jérôme

La Ville de Saint-Jérôme souhaite que sa grande célébration de la Fête nationale ait lieu sans grand discours politique.  Une décision que digère mal le député provincial de Saint-Jérôme, Marc Bourcier.

Le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher et les députés Marc Bourcier(Saint-Jérôme)  et Rhéal Fortin(Rivière-du-Nord) sont invités tous trois à faire l’appel au drapeau et à saluer le public le soir du 23 juin, lors du grand spectacle de la Fête Nationale à Saint-Jérôme.

Mais ce sera une simple salutation, sans grand discours.

Publicité

Le député voulait faire un discours

M. Bourcier aurait vraisemblablement souhaité qu’il en soit autrement. «Je pense qu’il y a seulement à Saint-Jérôme que c’est comme ça. Je suis déçu car j’aurais bien aimé prendre la parole. Je pense que ça contrevient au protocole de la Fête nationale, mais, je ne veux pas faire de chicane. Je serai là et ça me fera plaisir de saluer les gens.»

Jeudi, la station CIME a diffusé une information affirmant que l’on «interdit» au député Marc Bourcier de s’adresser aux citoyens de son comté.  Or, qu’il s’agisse d’un interdit ou tout simplement d’un choix, il s’applique à tous les politiciens qui seront présents.

CIME affirme également que la SNQ Laurentides serait déçue parce qu’elle estime que l’administration de Saint-Jérôme «ne souhaite pas de discours patriotique» lors des festivités.

Le maire ne voit pas les choses du même oeil

En réponse à TopoLocal, le maire a d’abord affirmé que le député Bourcier semble vouloir politiser la Fête nationale. Stéphane Maher a affirmé: «M. Bourcier et M. Fortin sont à mes côtés pour l’appel au drapeau et dire bonjour au public. Il n’y a tout simplement plus de grand discours politique. Une belle fête en famille. Je me suis même retiré du discours patriotique que je devais faire afin que ce ne soit pas politique. Rien de bien compliqué.»

Publicité

Pour ceux qui se rendent à la fête du 23 juin, le vrai feu d’artifice, lui, débute à 22h45.

Charles Michaud
Cofondateur de TopoLocal, Charles Michaud a consacré 35 ans ans de sa vie professionnelle à l'information locale et régionale. On peut lui écrire à cm@topolocal.ca.

Send this to a friend