Politique, Topos

On va voter à Sainte-Adèle le 1er mai

Le premier jour de mai, fête des Travailleurs, sera aussi journée d’élection à la Ville de Sainte-Adèle. Les citoyens vont se choisir un maire et remplacer deux postes vacants de conseiller.

Publicité

La tenue de cette élection partielle a été forcée par la démission du maire Réjean Charbonneau en janvier. Il a quitté la politique pour des raisons de santé.

Trois candidats à la mairie

Le scrutin s’annonce comme une course à trois pour le siège de maire. Trois candidats ont annoncé leur intention de succéder à Réjean Charbonneau, qui aura fait presque deux mandats complets.

Les conseillers Lise Gendron et Pierre Morabito ont démissionné pour se présenter à la mairie. Les deux avaient été élus en 2013 sous la bannière du maire Charbonneau, le Parti Vision des citoyens. Un troisième candidat est en lice, soit l’ex-candidat de la Coalition Avenir Québec aux élections provinciales en 2012 et 2014, Robert Milot.

Deux conseillers à élire

La démission des deux conseillers force donc la tenue d’un scrutin pour combler les postes de conseiller dans les districts 3 et 6 à Sainte-Adèle.

Publicité

L’élection partielle de 2016, avec trois postes en élection, sera donc plus chaudement disputée que l’élection générale de 2013, alors que cinq des sept élus avaient obtenu leur siège sans opposition.

Au moment où ces lignes sont écrites, outre les trois candidats à la mairie, on comptait parmi les candidatures annoncées celles de Diane De Passillé et Gilles Legault, aux sièges 6 et 3 respectivement, ces deux personnes feront équipe avec le candidat à la mairie Robert Milot.

Pierre Morabito a déjà annoncé que ses candidats seront Claude Maher, dans le secteur 3, et Catherine Landry-Larue, dans le secteur 6.

Quant à Lise Gendron, elle n’a pas encore identifié de candidats pour son équipe mais les rumeurs laissent croire qu’elle présentera elle aussi une équipe complète.

Services locaux

Enfin Alexandre Dupuis, ci-devant président du Comité consultatif d’urbanisme de la ville, a aussi annoncé qu’il se porterait candidat comme conseiller au siège numéro 6.

Date limite le 1er avril

Évidemment, ce n’est que le 1er avril que l’on connaîtra la liste finale et officielle des candidats.

La période de mise en candidature, qui est la même pour les conseillers que pour le poste de maire, débute le 18 mars pour se terminer le 1er avril. Des trousses de mise en candidature sont disponibles au Service du greffe de la Ville.

Les candidats doivent résider à Sainte-Adèle, de façon continue ou non, depuis au moins 12 mois au 17 février 2016, pour inscrire leur candidature.

Publicité

La liste électorale

Pour sa part, les électeurs doivent vérifier s’ils sont inscrits sur la liste électorale pour voter. Pour être inscrit, on doit remplir certaines conditions, soit être domicilié à Sainte-Adèle(et depuis au moins six mois au Québec) ou être, depuis au moins 12 mois, le propriétaire d’un immeuble ou l’occupant d’un établissement d’entreprise à Sainte-Adèle.

Il faudra attendre au 4 avril avant de voir l’émission de la liste électorale, liste qui peut être consultée à l’hôtel de ville. Un avis de révision de la liste électorale sera aussi envoyé à chaque adresse civique après le 4 avril.

Une banalité, la partielle?

Même si on a implanté des élections générales en 2013 pour les municipalités québécoises, les élections partielles sont fréquentes. Il y a en quelques-unes à chaque mois dans l’une des 1110 villes et municipalités du Québec, si on se fie au site du Directeur général des élections du Québec.

À Sainte-Adèle, le président d’élection sera le greffier Simon Filiatreault qui doit préserver une indépendance et une neutralité politique. «Notre mandat est clair, assurer à chaque électeur l’exercice démocratique de son droit de vote dans le respect des règles juridiques établies», est-il mentionné sur le site internet des élections, où l’on trouve toutes les informations essentielles.

Publicité

Jusqu’à une centaine de personnes travailleront à cette journée d’élection, prévue le dimanche 1er mai. Un vote par anticipation est prévu pour le dimanche précédent, soit le 24 avril.

Un citoyen désireux d’y travailler peut se joindre à l’équipe du président d’élection, en remplissant le formulaire sur le site de la Ville.

Send this to a friend