Histoire, Personnes, Petite histoire d'ici

Gilles Richer et Yvette Lebeau: Un couple bien enraciné à Saint-Hippolyte

La petite histoire d’ici racontée par des gens d’ici

La Société d’histoire de la Rivière-du-Nord a mené une série d’entrevues audio ou vidéo avec des aînés de Saint-Jérôme et des villes environnantes. À travers leurs souvenirs et anecdotes, découvrez des aspects parfois méconnus de la petite histoire régionale, qui sont ainsi préservés pour la postérité.

Yvette et Gilles Richer de Saint-Hippolyte. On remarque une magnifique courtepointe fabriquée par Mme Richer, qui s’est fait une spécialité de cette forme d’artisanat.

Depuis leur mariage il y a près de 60 ans, Gilles Richer et Yvette Lebeau forment une équipe exemplaire qui a laissé sa marque à Saint-Hippolyte, où ils ont élevé leurs quatre garçons, qui résident d’ailleurs tous dans cette municipalité.

Publicité

Il faut dire que la famille Richer est implantée depuis longtemps à Saint-Hippolyte. L’arrière-grand-père Jean-Baptiste est l’un de ceux qui a développé le secteur du lac de l’Achigan, à la fin du 19e siècle!

Jean-Baptiste Richer et son épouse Palmire Paquette, les arrière- grands-parents de Gilles Richer.
Jean-Baptiste Richer et son épouse Palmire Paquette, les arrière- grands-parents de Gilles Richer.

Pour sa part originaire de Saint-Janvier, Mme Richer est devenue une véritable Hippolytoise depuis que le couple de jeunes mariés s’est installé en 1960 sur l’ancien « rang 8 », sur la terre familiale des Richer.

La famille de Mme Lebeau vers 1942 à Saint-Janvier. Yvette est dans les bras de sa mère, Rollande Desroches.
La famille de Mme Lebeau vers 1942 à Saint-Janvier. Yvette est dans les bras de sa mère, Rollande Desroches.

 

Services locaux
M. richer à 21 ans et Mme Lebeau à 18.
M. Richer à 21 ans et Mme Lebeau à 18.

 

Leur mariage en 1960.
Leur mariage en 1960.

Dans cette entrevue d’une heure, ils passent en revue leur vie faite de travail et de vie familiale intenses. Véritable homme à tout faire, M. Richer a notamment fait dans la construction (entre autres les quatre maisons qu’a habitées le couple!) et dans l’excavation.

Gilles Richer et yvette Lebeau avec leurs quatre garçons.
Gilles Richer et Yvette Lebeau avec leurs quatre garçons.

Dans les années 1950-60, il était aussi commerçant de glace pour les villégiateurs (qui n’avaient ni frigo… ni électricité), ainsi que pour la vingtaine de petits « hôtels » que comptait Saint-Hippolyte à l’époque. Il faut l’entendre raconter comment s’effectuait le découpage de la glace sur les lacs!

Publicité

Gilles Richer est toujours actif, à titre de responsable de l’entretien de l’église et du cimetière, dont il est aussi le fossoyeur.

La Société d’histoire de la Rivière-du-Nord a pour mission de conserver, protéger et mettre en valeur le patrimoine archivistique provenant principalement du territoire de la MRC de la Rivière-du-Nord.
>

Send this to a friend