Films

La course des tuques commence ce soir

Dans un petit village magique, sous la neige immaculée, une bande d’enfants se demandent si François les Lunettes, le petit bollé du groupe, gagnera pour une 6e fois consécutive la grande course de luge.

Publicité

On comprend vite que François est le favori du groupe. Mais cette fois, rien n’est assuré. Un petit nouveau, qui se nomme Zac, est venu brouiller les cartes et menace la série de victoires de François.

La course sera chaudement disputée, on s’en doute. Mais avant que les deux héros s’affrontent sur la piste, on passera par une série d’intrigues. Des intrigues d’enfance, évidemment. Le fair play, l’amitié, la loyauté, l’esprit d’équipe et la générosité humaine sont les ingrédients de cette belle histoire d’hiver. Le film arrive à temps pour les congés du temps des Fêtes. Mais l’histoire n’a rien d’une histoire de Noël. C’est un conte laïc, rassurez-vous… 

Quelques-uns des humains derrière les personnages de La course des tuques: la productrice Marie-Claude Beauchamp accompagnée de Mariloup Wolfe, Mehdi Bousaidan, Ludivine Reding, Nicolas Savard l’Herbier, Gabrielle Jouanno, le réalisateur Benoît Godbout et Alexe Gaudreault.

En revanche, la blancheur, la pureté, la poésie, tous les ingrédients d’une histoire d’hiver sont là. D’abord la neige. Mais aussi un beau petit village niché au creux des montagnes, sans adultes, sans autos, sans même un bus scolaire. En fait, le village n’a même pas de nom. Pas d’affaires d’adultes.

Services locaux

On y trouve plutôt une cour d’école, des rues où les jeunes se rendent à pied jouer dehors avec leurs amis, des voisins, et surtout une grange, elle aussi magique, qui est le lieu de rassemblent des enfants. Tellement magique que la grange, les enfants le confirment dans le film, c’est à tout le monde! Non, ce n’est pas un film socialiste! Il y a même un train. Si les enfants se reconnaissent dans cette histoire, c’est peut-être parce qu’elle ressemble à leurs rêves…https://www.youtube.com/watch?v=o1i0inttf5I

La neige, version enfance

Si vous êtes un adulte, imaginez la neige autrement. Pas de pelletage, pas d’embouteillages, pas de pare-brise à gratter…

Non, songez à la neige dans laquelle on joue. Imaginez un instant la neige parfaite, celle de votre enfance. Blanche, pure, abondante. La neige dont on fait des bonshommes, des cabanes, des forts, des boules de neige.

L’hiver tient le rôle principal dans ce film, aux côtés des enfants qui habitent le village. Les personnages, François, Zak, Charlie, Chabot et tous les autres, sont admirablement animés. Le fait qu’elles soient toutes artificielles n’empêche pas les images d’être superbes.

Publicité

Bref, un beau film qui va ravir à coup sûr les enfants. Et qui plaira aux adultes qui ont tous, dans un recoin de leur imaginaire, un village magique eux aussi.

Les voix en tournée

À la porte du cinéma, l’autobus de La course des tuques signalait la présence de la tournée de promotion à Saint-Jérôme. L’autobus est comme le film. il est tapissé de personnages imaginaires, mais rempli de vrais humains.

Cette présence humaine, on va l’entendre sans la voir. Dans la voix de Charlie (Ludivine Rding pour les dialogues, Alexe Gaudreault pour les chansons), le nouveau venu Zac (Mehdi Bousaidan), celle de l’intrépide Sophie (Mariloup Wolfe), du sympathique Chabot (Gildor Roy) et bien sûr, de François les Lunettes (Hélène Bourgeois Leclerc).

Vous ne verrez aucun de ces acteurs, évidemment. À vous d’imaginer…

Publicité
Ludivine Reding est la voix derrière Charlie.

 

Mariloup Wolfe est la voix de Sophie, qui conduit la luge de François.

 

Charlie en deux personnes… Ludivine Reding et Alexe Gaudreault sont les voix de Charlie. Alexe Gaudreault chante les chansons alors que Ludivine Reding est la voixde Charlie pour toutes les autres scènes du film.

 

Le réalisateur Benoît Godbout.

 

Publicité
La productrice Marie-Claude Beauchamp rappelait que La course des tuques , comme la version récente de La guerre des tuques, est traduit en plusieurs langues et sera projeté à travers le monde entier.

>

Send this to a friend