Culture, Spectacles

Il y aura un bizarre incident de chien pendant la nuit au Théâtre Gilles-Vigneault à l’été 2019

Le Théâtre Gilles-Vigneault accueillera en 2019 25 représentations de la pièce de théâtre Le bizarre incident du chien pendant la nuit, une production codiffusée avec Duceppe.

Publicité

Le directeur général David Laferrière était très heureux d’annoncer la nouvelle lors d’un cocktail qui soulignait du même coup les 30 ans de Diffusion En Scène, la corporation qui diffuse les spectacles à la salle de Saint-Jérôme.

« J’ai vu la pièce, qui raconte l’histoire d’un petit garçon autiste. C’est génial. C’est touchant, c’est drôle, c’est bouleversant, et on sort de là avec un grand sourire. J’ai bien hâte d’en faire profiter les gens de la région et ceux d’ailleurs qui, j’en suis certain, viendront chez nous voir cette pièce unique.»

David Laurin et Jean-Simon Traversy, codirecteurs artistiques de Duceppe, en discussion avec David Laferrière, directeur du Théâtre Gilles-Vigneault.

«C’est au début de l’été 2018 que l’idée a germé, raconte David Laferrière, nous avons approché les gens de Duceppe sans idée précise, dans le but d’explorer des avenues de collaboration. Cet été, Le Concierge a été un succès important, avec plus de 12 000 entrées, et nous avions envie d’offrir du théâtre qui sortirait un peu des habituelles pièces comiques, parce qu’on en trouve a beaucoup d’endroits. On cherchait donc à se distinguer et justement, chez Duceppe, ils étaient ouverts à des nouveaux partenariats.»

«La pièce Le bizarre incident… tombait bien. Ils étaient déçus, chez Duceppe, qu’elle disparaisse de l’affiche alors qu’elle connaissait du succès. De plus, c’est un show technique, avec beaucoup de comédiens, et une grosse équipe technique. Enfin, le décor est imposant, et il fallait l’entreposer.»

Publicité

Les astres se sont alignés

C’est ainsi que les astres se sont alignés. Le désir d’En Scène, les projets de Duceppe, le Théâtre Gilles-Vigneault et ses capacités techniques, tout, comme dit David Laferrière, était un perfect fit. Avec en prime, une intervention de l’homme d’affaires local Christian Godard, qui a accepté d’entreposer le décor jusqu’à l’été prochain «à des conditions vraiment avantageuses, ajoute le directeur du théâtre. C’est une première expérience avec Duceppe qui annonce, à mon avis, une fructueuse collaboration pour l’avenir.»

Mise en scène par Hugo Bélanger, l’adaptation de la pièce de Simon Stephens tirée du best‑seller de l’écrivain britannique Mark Haddon, The Curious Incident of the Dog in the Night-Time, a obtenu un vaste succès critique lors de son passage à Montréal ce printemps.

30 ans de spectacles à Saint-Jérôme

Pour marquer son 30e anniversaire, En Scène a produit des capsules vidéo qui racontent les moments importants de son histoire. Dont l’une racontée par Gaétane Léveillé qui survole les trente années de l’organisme.

L’ensemble des quatre vidéos est accessible ici.

Services locaux

Lise Dion et Jean-Michel Anctil en surprise

Le public qui assistait au lancement a eu droit à deux visites surprises : celles de Lise Dion et de Jean‑Michel Anctil qui sont, avec Louis-José Houde, les artistes ayant donné le plus de spectacles sous la bannière En Scène.

« Aujourd’hui, le Théâtre Gilles-Vigneault, ouvert l’automne dernier, a déjà accueilli plus de 80 000 visiteurs et spectateurs, ce qui permet d’envisager l’avenir avec confiance» a mentionné Jean Beauséjour, président du conseil d’administration.

Jean Beauséjour, président du conseil d’En Scène, a souligné que la nouvelle salle permettra d’offrir un éventail enrichi de spectacles et d’événements.

Par ailleurs la Fondation En Scène, dont la mission est de promouvoir les arts de la scène dans la région, tiendra une soirée bénéfice avec encan silencieux le mardi 30 octobre. La soirée débutera avec un cocktail dînatoire suivi du spectacle Patinoire, des 7 doigts de la main.

Maude Roberge Dumas, directrice de la Fondation En Scène, annonçait une soirée bénéfice qui aura lieu le 30 octobre.

Gilles Vigneault au Théâtre…

La saison de spectacles a débuté le 20 septembre avec le premier des trois spectacles à guichets fermés de Lise Dion. Les 27 et 28 septembre, le public a aussi le privilège d’assister au spectacle de Gilles Vigneault, celui-là même qui a accepté de donner son nom à la salle de spectacles.

Publicité

La programmation 2018‑2019 propose dans son ensemble plus de 150 spectacles de toutes les disciplines des arts de la scène présentés au sein de neuf séries au Théâtre Gilles-Vigneault et à la salle Antony‑Lessard.

Deux nouvelles formules de spectacles seront présentées à l’Espace Québecor sur la mezzanine du Théâtre Gilles‑Vigneault et aussi dans la salle directement sur la scène et permettront aux spectateurs de vivre une expérience de proximité dans un cadre intimiste.

Deux conférences gratuites de l’Opéra de Montréal seront également présentées au cours de la saison et trois représentations de Casse‑Noisette, ce grand classique du temps des Fêtes, sont prévues au calendrier entre Noël et le Jour de l’An.

Le Théâtre Gilles-Vigneault se verra aussi l’hôte de cinq spectacles exclusifs à la région des Laurentides: la compagnie de cirque française Le Roux, l’imposante production du Théâtre du Trident Le Songe d’une nuit d’été, le théâtre musical SLĀV, déjà complet, mis en scène par Robert Lepage, la chorégraphe Louise Lecavalier avec son spectacle Mille batailles et les 55 musiciens de l’Orchestre symphonique de Laval sous la direction d’Alain Trudel.

Publicité

L’ensemble de la programmation 2018-2019 est disponible en ligne sur le site du Théâtre Gilles-Vigneault.

Send this to a friend