Éducation, Politique

Vincent Léonard appuie le projet d’une école secondaire à Prévost

Vincent Léonard, du duo les Denis Drolet, se joint aux citoyens de Prévost désireux de voir une école secondaire construite dans leur ville.

Publicité

L’organisme Pour une école secondaire à Prévost lançait vendredi matin une capsule vidéo dans laquelle Vincent Léonard supporte la mobilisation des citoyens.

«Tout naturel pour un parent»

Natif de Saint-Hippolyte et résidant de Prévost, Vincent Léonard, père de trois jeunes enfants, affirme que son appui est un geste tout naturel. «Je suis attaché à mon milieu de vie et je crois aux avantages d’une école de proximité.»

Évoquant l’ambiance qui régnait à l’École Saint-Stanislas, une école relativement petite réservée aux deux premières années du secondaire, il a ajouté que ce type de sentiment d’appartenance est indispensable pour les jeunes.

«Comme parent, c’est absurde de sensibiliser à la fois nos ados à l’importance de l’école et de les préparer à avoir moins de temps pour eux parce qu’ils doivent passer entre une heure et demie et deux heures par jour en autobus scolaire ».

Publicité
Le président du comité Ensemble pour une école secondaire à Prévost Jocelyn Vaillant en compagnie d’Alain Corriveau, administrateur du comité, et du maire de Prévost Paul Germain, en compagnie du jeune Rémi Léonard.

Avec Saint-Hippolyte

Le projet d’obtenir une école pour Prévost a l’appui du maire de la ville Paul Germain ainsi que de Bruno Laroche, préfet de la MRC et maire de la ville voisine de Saint-Hippolyte.

Ces deux localités connaissent une forte croissance de population. Un nombre grandissant d’élèves doit utiliser le transport scolaire. Les citoyens favorables au projet estiment que la qualité de vie des élèves, leur sentiment d’appartenance à leur communauté et la diminution des temps de transport sont autant de bonnes raisons de construire une école qui desservirait à la fois Prévost et Saint-Hippolyte.

Une pétition en faveur de l’initiative est accessible en ligne. Outre les quelque 1500 signatures électroniques, le comité a recueilli aussi de nombreuses signatures sur papier et compte bien, en fin de semaine, approcher ou même atteindre le cap des 6000 appuis à leur projet.

Plusieurs sympathisants du projet: le maire Paul Germain, Alain Corriveau, administrateur, Valériane Deniger, Vincent Léonard, Marie-Ève Bérubé, du FC Boréal, Olivier Desjardins et Benoit-Vincent Paré, du marché IGA de Prévost lors du lancement de la capsule vidéo.

Services locaux

Send this to a friend