Politique, Santé

Fumer du pot à Saint-Jérôme: «Tu fumes. Tu fumes chez vous! Tu sors pas de chez vous!»

C’est ainsi que le maire Stéphane Maher a voulu résumer le point de vue de la Ville à propos de la consommation de marijuana, lors de la période de questions de l’assemblée du conseil municipal le 17 avril: «Tu fumes. Tu fumes chez vous! Tu sors pas de chez vous!»

Publicité

Voilà, a-t-il dit, la «bonne nouvelle». Il souhaite que les 77 000 citoyens de Saint-Jérôme, comme autant de «vendeurs sur la route», défendent cette vision.

Le maire révélait ainsi les conclusions probables de la commission créée pour encadrer l’usage du cannabis à Saint-Jérôme:

«Pour bien connaître le dossier du cannabis parce que j’ai été un des premiers à amener le dossier, je vous dirais que les deux principaux enjeux exprimés par la population, c’est l’augmentation potentielle de la consommation de cannabis chez les jeunes, et le deuxième, c’est la sécurité routière.»

Le maire a d’ailleurs rattaché la somme de 8 M$ qu’il espère récupérer de Québec dans le dossier de la police à la nécessité d’investir une partie de cet argent dans la prévention liée au cannabis.

Publicité

Le maire a évoqué une surveillance routière accrue et des programmes de prévention, notamment dans les écoles, où il verrait très bien ce qu’il a appelé des «escouades de prévention».

Un conseil politique de Martin Camirand

«Avec l’élection provinciale qui s’en vient, j’espère que les journalistes vont vous demander votre liste d’épicerie importante pour la suggérer aux candidats», a lancé Martin Camirand, qui avait soulevé la question du cannabis. Une telle liste d’épicerie avait d’ailleurs été publiée par le maire avant l’élection partielle de décembre 2016. Camirand est un habitué de la période de questions du conseil.

«Je suis content que vous dites ça», a dit Maher, en rappelant les efforts que fait Saint-Jérôme pour récupérer les sommes qui, à son avis, sont «volées» par Québec.

Conseiller municipal de 1999 à 2007, Camirand était membre de l’équipe de Marc Gascon. En 2007 il est devenu député de l’Action démocratique du Québec(ADQ) dans la circonscription de Prévost. Il avait alors battu la députée péquiste sortante Lucie Papineau et le candidat libéral Richard Bélisle, récemment confirmé adjoint au directeur général – stratégie à la Ville de Saint-Jérôme.

Services locaux

M. Camirand a subi la défaite quelques mois plus tard, en décembre 2008, aux mains de Gilles Robert, actuel maire suppléant à Saint-Jérôme.

En 2013, Camirand a été condamné à 30 mois de prison pour des accusations d’agression et de contacts sexuels avec des élèves alors qu’il travaillait comme appariteur à l’École polyvalente de Saint-Jérôme.

Charles Michaud
Cofondateur de TopoLocal, Charles Michaud a consacré 35 ans ans de sa vie professionnelle à l'information locale et régionale. On peut lui écrire à cm@topolocal.ca.

Send this to a friend