Histoire, Personnes, Petite histoire d'ici, Séries

Ginette Sévigny: Garagiste, restauratrice et infatigable bénévole de Saint-Colomban

La petite histoire d’ici racontée par des gens d’ici

La Société d’histoire de la Rivière-du-Nord a mené une série d’entrevues audio ou vidéo avec des aînés de Saint-Jérôme et des villes environnantes. À travers leurs souvenirs et anecdotes, découvrez des aspects parfois méconnus de la petite histoire régionale, qui sont ainsi préservés pour la postérité.

Installée à Saint-Colomban depuis 1942, la famille Sévigny s’est fait remarquer dès le départ en construisant un hôtel au cœur du petit village.

Publicité
L'Hôtel Saint-Colomban était toujours une destination populaire, au début des années 1970.
L’Hôtel Saint-Colomban était toujours une destination populaire, au début des années 1970.

«À l’époque, il y avait beaucoup de chasse et de pêche et l’hôtel manquait même de chambres», raconte Ginette Sévigny, qui s’est établie en 1961 sur la Côte St-Paul, à la suite de son mariage avec l’un des fils de la famille, Clément Sévigny.

L’établissement aujourd’hui disparu a changé de mains à plusieurs reprises par la suite. Sous le nom Hôtel Saint-Colomban, c’était un endroit très fréquenté dans les années 1970 et 80, alors que le chanteur de charme Carlo Monti en était le propriétaire.

Vue aérienne de l'Hôtel Saint-Colomban, dans les années 1960.
Vue aérienne de l’Hôtel Saint-Colomban, dans les années 1960.

Avant de devenir la municipalité résidentielle qu’on connaît aujourd’hui, Saint-Colomban était d’abord un lieu de villégiature. Mme Sévigny se souvient de l’activité fébrile qui régnait au Manoir du lac Légaré et au lac L’Heureux, où l’on faisait du ski nautique! Le réputé Colford Lodge, situé tout près à Saint-Canut, était aussi un lieu fort populaire.

Publicité
Le Manoir du lac Légaré, en 1956.
Le Manoir du lac Légaré, en 1956.
Carte postale du Colford Lodge, à Saint-Canut.
Carte postale du Colford Lodge, à Saint-Canut.

Pour sa part, Ginette Sévigny s’est fait connaître comme fidèle assistante de son mari Clément, qui a longtemps exploité un garage de mécanique et été responsable de l’entretien hivernal des chemins de Saint-Colomban. Elle-même a aussi tenu un casse-croûte, Chez Gigi.

Mais c’est surtout comme bénévole que cette Colombanoise, mère de cinq enfants, a fait sa marque, que ce soit avec le comité d’école, le club de motoneige, le club Optimiste ou les scouts. Sans oublier son rôle de coach de baseball et de hockey. Et encore aujourd’hui, Ginette Sévigny adore «faire du bénévole»!

La Société d’histoire de la Rivière-du-Nord a pour mission de conserver, protéger et mettre en valeur le patrimoine archivistique provenant principalement du territoire de la MRC de la Rivière-du-Nord.

Send this to a friend