Affaires, Personnes, Politique

L’usine General Cable de Saint-Jérôme changera de propriétaire

La compagnie General Cable aura de nouveaux propriétaires, ce qui relance les inquiétudes face à l’avenir de l’usine qu’elle exploite à Saint-Jérôme et où travaillent près d’une centaine de personnes.

La société américaine, spécialisée dans la fabrication de câbles électriques, a été acquise par un concurrent, le géant italien Prysmian. La transaction devrait être complétée d’ici l’automne prochain.

Le sort de l’usine du chemin de la Rivière-du-Nord, en bordure de l’autoroute 15, a maintes fois défrayé la manchette depuis une dizaine d’années. Parallèlement à des négociations difficiles pour le renouvellement du contrat de travail des travailleurs affiliés au syndicat UNIFOR, l’incertitude quant à l’avenir de ses ententes avec Hydro-Québec, dont elle était le principal fournisseur de câbles isolés, avait suscité une mobilisation importante dans la région.

Publicité

Mobilisation régionale

À l’époque, le député Gilles Robert avait fait de ce dossier un cheval de bataille, réclamant qu’Hydro continue de s’approvisionner au Québec pour ce type de matériel. L’affaire avait ensuite refait surface en 2015. La Ville et le député Pierre Karl Péladeau avaient alors repris le flambeau pour défendre l’usine jérômienne et le principe de favoriser les fabricants établis au Québec.

Finalement, en novembre 2015, la société d’État avait accordé à des fournisseurs québécois des contrats totalisant 181 M$ pour la fourniture de ces câbles, dont 108 M$ à General Cable. Il s’agissait toutefois d’une réduction significative des commandes : on évaluait alors que 60 % de l’approvisionnement pour ce type de câbles à Hydro-Québec proviendrait du Québec, comparativement à 90 % auparavant.

Du côté d’UNIFOR, on ne semble pas encore s’inquiéter outre mesure du changement de propriétaire chez General Cable. «Avec ce nouvel employeur qui prend le contrôle, il sera d’autant plus important d’assurer la survie de cette usine en garantissant des contrats», a cependant indiqué John Caluori, adjoint au directeur québécois du syndicat.

Un enjeu électoral?

Celui-ci compte d’ailleurs profiter de la campagne électorale de 2018 pour que les candidats des différents partis s’engagent en matière de politique d’achat québécois pour les fournitures acquises par les sociétés d’État.

Publicité

Soulignons que General Cable possède deux autres usines au Québec, à Jonquière et Shawinigan, où l’on fabrique toutefois d’autres types de câbles. Prysmian exploite aussi déjà une usine à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Henri Prévost

Journaliste d’expérience, Henri Prévost couvre Saint-Jérôme et les Laurentides depuis 40 ans.

Send this to a friend