• TopoLocal recommencera à publier à la fin août. Profitez de l’été… ou faites un quiz!

Affaires, Lieux, Santé

Un café végétalien doit ouvrir bientôt à Saint-Jérôme

Un café-thé-crèmerie-bouffe végétalien doit ouvrir au mois de septembre au centre-ville de Saint-Jérôme, au coin des rues Godmer et Latour.

«L’endroit est parfait pour nous, avec le renouveau du centre-ville, l’ouverture prochaine du Théâtre Gilles-Vigneault et l’intêrêt des gens pour le végane», dit Véronik Lacombe, l’une des trois associées dans le projet Espace T. Son conjoint Éric Rémillard et elle sont des manufacturiers de crème glacée végétalienne, faite à base de lait de soya, qu’on connaît sous le nom de Lacrem.


Pour ouvrir l’Espace T, ils ont ajouté Yolaine Lafrance à leur duo. Mme Lafrance exploite déjà les thés Zyo, qui élabore des thés fins à partir de Saint-Jérôme. «Pour notre premier café, on voulait être proches, pour suivre l’expérience de près. On est tous basés dans les Laurentides et Saint-Jérôme n’avait pas d’endroit officiellement végétalien, à part quelques tables chez CruBioVrac», ajoute Mme Lacombe.

Leurs voisins d’en haut, les employés des bureaux du gouvernement du Québec, et la proximité avec la gare intermodale, en font un endroit de choix pour un café, qu’il soit végétalien ou non.

L'équipe derrière Espace T, qui doit ouvrir en septembre à Saint-Jérôme: Véronik Lacombe, Éric Rémillard et Yolaine Lafrance.
L’équipe derrière Espace T, qui doit ouvrir en septembre à Saint-Jérôme: Véronik Lacombe, Éric Rémillard et Yolaine Lafrance.

Un café de 40 places

L’Espace T comptera une quarantaine de places assises, un comptoir pour emporter, des espaces pour acheter le thé Zyo, et, bien sûr, un endroit pour commander les friandises glacées faites avec Lacrem.

«On veut aussi être impliqués dans notre milieu. On va donner nos surplus de bouffe à un organisme, servir de la vaisselle compostable, permettre aux clients d’apporter leurs contenants. On aimerait aussi donner la chance à ceux qui le veulent de payer un café ou un repas à quelqu’un qui en aura besoin plus tard», dit Mme Lacombe qui nous parlait à partir de Bouffons Montréal, où elle faisait goûter sa crème glacée aux amateurs.

Du sociofinancement pour aller plus vite

Depuis quelques jours, une campagne est en cours sur la plateforme de sociofinancement Ulule, où l’Espace T vend déjà ses produits et des forfaits avant même son ouverture. «On vend certains de nos produits à l’avance, pour accélérer notre financement. Si on atteint notre objectif, on aura les moyens d’avoir plus à offrir dès l’ouverture. Si on n’avait pas ce levier, on n’aurait peut-être même pas pu ouvrir cette année, mais avec ça, on ouvre en septembre, c’est sûr!», termine-t-elle.

Louis-Xavier est journaliste et fondateur de TopoLocal. Il veut offrir aux gens un média local basé sur l'information. Vous pouvez le joindre à lxm@topolocal.ca ou au 450-848-1243, en toute confidentialité avec l'application Signal Private Messenger.

Send this to a friend