Causes, Éducation, Sports

Un secondaire 5, c’est parfois une montagne à gravir

Toucher le sommet est un projet qui vise à démontrer aux jeunes qu’avec de la persévérance, ils peuvent attendre leurs objectifs et réussir leur secondaire 5.

Il y a des élèves pour qui ce n’est pas facile d’y arriver. Il y a des contextes, des raisons, des difficultés d’apprentissage, parfois des questions émotives ou personnelles à démêler.

Mais le résultat est le même. Le parcours est ardu. Ça devient une montagne d’obtenir un diplôme d’études secondaires, pourtant un outil de base pour s’intégrer à la société active.

Publicité

Environ 120 de ces jeunes, d’un peu partout parmi les écoles de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, sont appelés à vivre une expérience de persévérance qui débute cette semaine et qui se terminera le 27 mai. L’objectif: se retrouver ensemble au sommet d’une montagne à la fois réelle et symbolique au mont Tremblant.

Gilbert Grenier, grand responsable de Toucher le Sommet.
Gilbert Grenier, grand responsable de Toucher le Sommet.

Toucher le sommet

Les jeunes qui s’engagent dans le projet sont âgés de 15 à 24 ans. Ils font partie des élèves qui sont à risque de décrocher. Ils pourront vivre une expérience de persévérance, encadrés et encouragés par des adultes de tous horizons et travailleront en simultané leurs études ainsi que la mise en forme requise pour gravir la montagne.

Les jeunes et les organisateurs étaient réunis le 16 mars pour le lancement officiel du projet, au Gym X à Saint-Jérôme.

Retenu à Québec, Guillaume Lemay-Thivierge a tenu à être présent via son téléphone mobile, sur écran géant. Pour respecter la thématique, le comédien a livré son message de salutations alors qu’il gravissait les escaliers de son hôtel.

Publicité

D’ici le grand jour, des partenaires contribueront à la préparation physique et psychologique nécessaires à la réalisation de cet objectif. Le cheminement des élèves et les étapes de leur préparation seront diffusés sur le site internet du défi: Toucher le sommet.

Les jeunes vont s’entraîner trois fois par semaine. Évidemment, un entraînement physique en prévision de l’escalade. Mais aussi des ateliers de groupe pour apprendre à relever les défis de la vie étape par étape avec ses propres forces.

Tous au sommet

L’objectif final, c’est que tous les participants atteignent le sommet. On se promet, dans le groupe, de monter ceux qui pourraient être trop épuisés.

Chacun sera accompagné de son intervenant, prof ou adulte significatif. Guillaume Lemay-Thivierge sera sur place le jour de l’escalade et visitera les jeunes en cours de leur préparation en rassemblements de groupe.

Publicité

L’organisme est en levée de fonds et les profits iront à la Fondation X-Quive, qui oeuvre en décrochage scolaire.

Gilbert Grenier de l'École secondaire de Mirabel, Michel Garon de la Maison des jeunes Rivière-Du-Nord, Audrey Lalande de Gym Mouvement Action, Stéphane Soucy de Gym X, Stéphanie Cloutier du Carrefour Jeunesse-Emploi Rivière-du-Nord et Sylvie Deschambault du CLSC de Saint-Jérôme.
Gilbert Grenier de l’École secondaire de Mirabel, Michel Garon de la Maison des jeunes Rivière-Du-Nord, Audrey Lalande de Gym Mouvement Action, Stéphane Soucy de Gym X, Stéphanie Cloutier du Carrefour Jeunesse-Emploi Rivière-du-Nord et Sylvie Deschambault du CLSC de Saint-Jérôme.

C’est un projet qui fonctionne depuis 4 ans dans la commission scolaire de la Seigneurie des Mille Iles. À cet endroit on recueille environ 25 000$ en dons et on rassemble 150 participants.  L’objectif des organisateurs sur le territoire de la commission scolaire Rivière-du-Nord est d’atteindre les mêmes objectifs.

Soirée bénéfice le 23 mars

Tous les organisateurs se transforment en serveurs le jeudi 23 mars au Vieux-Shack de Saint-Jérôme, dans le cadre des Défis du jeudi. Les pourboires ainsi qu’un pourcentage des ventes de la soirée seront remis à Toucher le sommet. Plus de détails sur la page Facebook de l’organisme.

Félix Martin, un étudiant qui agit à titre de jeune ambassadeur, a participé à l’initiative en 2016 au sein de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles. Il est venu dire aux participants à quel point sa participation à Toucher le sommet lui a permis d’acquérir de la confiance en ses moyens et réaliser son potentiel.

Charles Michaud
Cofondateur de TopoLocal, Charles Michaud a consacré 35 ans ans de sa vie professionnelle à l'information locale et régionale. On peut lui écrire à cm@topolocal.ca.

Send this to a friend