Politique

Émilianne Lépine sera la candidate des Verts

Émilianne Lépine sera la candidate du Parti vert dans la circonscription de Saint-Jérôme.

Le Parti vert du Québec a annoncé sa candidate en vue de l’élection partielle à venir dans la circonscription de Saint-Jérôme. Il s’agit d’Émilianne Lépine.

Publicité

L’annonce a été faite le 12 septembre en présence d’une trentaine de militants, ainsi que du chef du Parti vert du Québec Alex Tyrrell et du candidat vert aux dernières élections fédérales, Joey Leckman.

Émilianne Lépine est une jeune militante écologiste âgée de 19 ans qui habite à Saint-Jérôme.

On ne croit plus aux vieux partis

«Contrairement aux grands partis, dit-elle, nous voulons amener les gens à réaliser qu’il est temps que nous ayons une conduite plus éco-responsable et que nos gouvernements aient enfin une vision plus verte pour l’avenir.»

«J’espère persuader les gens de la nécessité de travailler dans ce sens-là. Je sais qu’on ne risque pas de gagner — quoique on ne sait jamais, il faut espérer— mais j’ai espoir de réveiller un vote différent et je vais faire appel aux jeunes pour qu’on se prononce et qu’on dise clairement qu’on ne croit plus aux vieux partis.»

Publicité

Chaque vote est important

Le chef du parti Alex Tyrrell enchaîne: «Pour nous au Parti vert du Québec, chaque vote est important, parce que chaque vote que l’on reçoit démontre que nos idées résonnent avec la population. Il y a beaucoup que le Parti vert pourrait faire à l’intérieur ou en dehors de l’Assemblée nationale pour influencer le débat public. Je pense que Émilianne pourrait contribuer à amener des idées qui ne sont pas discutées présentement dans le débat politique.»

candidate-parti-vert-st-jerome-chef-parti-alex-tyrrell

TopoLocal a demandé à Alex Tyrrell ce que la population doit penser du souci environnemental qu’expriment les partis traditionnels.

«Les grands partis sont prêts à sacrifier des choix écologiques à long terme qui sont importants en échange de gains économiques à court terme. C’est clair que ce sont des priorités mal placées, et qui ne tiennent pas la route pour les générations futures.  Quand on y regarde de près, que ce soit le Parti québécois, les libéraux ou la Coalition avenir Québec, ils ont à peu près tous le même programme. Ils parlent d’environnement parce que c’est ce que la population veut entendre, mais ils ne sont pas capables de livrer le changement.»

Services locaux

Émilianne Lépine ajoute: «En fait leur mots sont bien dits, mais leurs actions concrètes ne sont pas là. Leur position est nébuleuse et ça se traduit par des lois inefficaces.»

Impliquer les jeunes

Si elle se porte candidate, c’est pour contribuer à une plus grande implication des jeunes en politique, et revendiquer la gratuité du transport en commun ainsi qu’une réforme du mode de scrutin.

Elle se dit passionnée de justice sociale et de la protection de l’environnement. Elle est co-présidente des jeunes Verts du Canada et agit comme représentante des jeunes au niveau du conseil fédéral du parti.

Elle a rappelé que les problèmes environnementaux actuels exigent des actions concrètes dès maintenant. Des solutions que seule le parti Vert propose.

Publicité

La jeune candidate en compagnie de sympathisants. À gauche: le chef du Parti vert Alex Tyrrell ainsi que Joey Leckman, qui a été candidat aux dernières élections fédérales.

candidate-parti-vert-st-jerome-chef-parti-alex-tyrrell

Déjà active dans Saint-Jérôme

L’an dernier, elle a co-fondé un nouveau groupe écologiste nommé le Comité d’actions sociales et environnementales de la Rivière-du-Nord(CASERN).

C’est le CASERN qui avait recueilli 2500 signatures en décembre 2015 pour une pétition en faveur du transport en commun gratuit à Saint-Jérôme, et qui avait déposé cette pétition devant le conseil municipal. Le maire Stéphane Maher avait accueilli l’idée favorablement. Sans préciser d’échéances, il avait dit aux membres du CASERN: «De toute façon, on s’en va par là un jour».

Publicité

La gratuité du transport en commun figure également parmi les plus grandes priorités du Parti vert du Québec.

Mme Lépine a suivi un programme en sciences humaines, profil relations internationales, au Cégep de Saint-Jérôme tout en s’impliquant dans le comité de développement durable, ainsi que le comité planète, le club photo et le groupe Cinéma engagé qui présente des documentaires ainsi que des conférences sur les enjeux sociaux, environnementaux et politiques.

Et le chef du parti aime bien rappeler que si elle était élue à l’Assemblée nationale lors de cette élection partielle, Émilianne Lépine deviendrait la plus jeune femme députée dans l’histoire du Québec!

Services locaux

Send this to a friend